• Les Cités des Anciens # 2 : Les Eaux Acides, de Robin Hobb

    les cités des anciens 2 les eaux acides robin hobbLe grand jour se profile : Alise comme Thymara vont enfin se trouver face aux dragons, l'une pour assouvir sa soif de connaissances, l'autre pour les conduire, avec un groupe de jeunes gens comme elle, jusqu'à la légendaire cité des Anciens, Kelsingra.


    Ce qu'elles ignorent, c'est que cette rencontre changera leur existence.


    Alise, passagère à bord du Mataf dont le rugueux capitaine, Leftrin, ne la laisse pas insensible, va faire un choix qui met en péril sa réputation et son mariage, et détourne son ami et chaperon, Sédric, d'autres plans, bien arrêtés et beaucoup plus profitables.


    Thymara, elle, par sa fréquentation des autres jeunes gardiens, porteurs des stigmates du désert des Pluies, devra peu à peu remettre en cause les règles qui régissent sa vie depuis sa naissance.


    Tous affrontent un trajet long et pénible avec les dragons, où ils découvrent leur vraie nature et apprennent à se connaître face à des adversaires qui habitent parfois au fond d'eux-mêmes.

     

    Grande fan de Robin Hobb, et surtout de ses séries croisées Les Aventuriers de la Mer et L'Assassin Royal, j'avais vite plongé dans Les Cités des Anciens, dont le premier volet m'avait enthousiasmée... et il était donc logique que je veuille prolonger le plaisir avec Les Eaux Acides.

     

    J'ai encore été une fois portée par l'écriture de Robin Hobb, qui construit ses univers merveilleusement, et il est clair que celui-ci lui étant bien connu, elle veuille nous faire partager plus avant son exploration. Le Fleuve et les Cités des Anciens sont pour beaucoup dans ma curiosité soutenue pour cette saga, ils ont été le théâtre de certains événements dans les autres sagas citées plus haut, mais pas assez pour satisfaire pleinement ma soif de connaissance.

     

    Je dois dire que plus j'avance dans le récit, plus les informations, les descriptions, si vivantes de Robin Hobb, me contentent. Mais là n'est pas le seul plaisir que je retire à la lecture de ce deuxième opus : les personnages et leurs relations y sont pour beaucoup également. On découvre ici de nombreux secrets, mais surtout les caractères se dévoilent peu à peu, et ce qui s'annonçait comme une aventure extraordinaire se transforme de plus en plus en une expédition où les difficultés de toute nature se dressent devant les gardiens et les marins.

     

    Certes, le roman ne bouillonne pas d'action, mais plus de mini-drames, de contretemps, de manigances,  et surtout les dragons prennent une place d'importance. Oui, le lecteur partait avec l'a priori que ceux-ci seraient au coeur de cette nouvelle saga,  mais là, on est servi ! Tout tourne autour d'eux, d'une manière ou d'une autre, et pour moi, qui ai connu certains dragons dans les autres écrits de Robin Hobb, les découvrir ainsi est assez déconcertant... A la fois, ils correspondent à ce que je m'attendais depuis Dragons et serpents, et ils m'étonnent : de jolies surprises nous guettent au coin des prochains volumes, j'en suis certaine !

     

    D'autant que les différents acteurs des Eaux acides n'ont pas révélé leur pleine mesure, et que l'on va au-devant de rebondissements, à mon avis. Les dragons et leurs gardiens, ainsi que l'équipage du bâteau, tout comme Alise et Sédric, ou les chasseurs, entretiennent des relations complexes, qui évoluent et continueront sûrement sur ce chemin, leur périple étant loin d'être terminé et l'inconnu les attendant à chaque détour du Fleuve...

     

    Bref : un deuxième volet où l'on passe beaucoup de temps en compagnie des individus et des dragons, avec assez peu d'action, mais où la tension règne finalement, car on s'attend à des surprises.

     

    Le petit plus : où l'on sent que l'on a un roman initiatique entre les mains !

     

    Qu'en ont pensé mes compagnons de LC ? c'est par ici que ça se passe...

     

     

    les cités des anciens 2 les eaux acides robin hobb

     

    logo challenge fantasy sous un chêne

     

     

     

     

     

     

     

    « Rachel Morgan # 1 : Sorcière pour l'échafaud, de Kim HarrisonIndiana Teller # 1 : Lune de printemps, de Sophie Audoin-Mamikonian »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Avril 2012 à 18:28

    Tout à fait d'accord avec ton avis. Il n'y a ps beaucoup d'action mais ce n'est pas le plus important. Un tome que j'ai beaucoup aimé.

    2
    Lundi 30 Avril 2012 à 01:03

    je te l'avais dit, la série vaut le coup !! Hobb aime bien mettre en place les choses, et quand elle se lance, ça déchire !!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :