• Les Portes du Secret # 1 : Le poison écarlate, de Maria V. Snyder

    les portes du secret 1 le poison écarlate maria v snyder« Si tu veux continuer à vivre, Elena, il te faudra avaler une dose quotidienne de cet antidote... »


    Enfermée dans les cachots du château d'Ixia et condamnée à mort pour le meurtre du fils du général qui accueille dans son district l'orphelinat où elle a grandi, Elena croit sa dernière heure venue. Mais c'est un étrange marché que lui propose Valek, le chef de la sécurité d'Ixia, qui vient de l'arracher à sa geôle : elle sera exécutée le jour même, ou deviendra goûteur du Commandant Ambroise, et risquera la mort à chaque plat qu'elle goûtera.

    Pour être certain qu'elle ne s'enfuie pas, Valek fait avaler à Elena une dose mortelle de Poussière de Papillon. Afin de rester en vie, Elena devra chaque jour prendre l'antidote dont seul Valek connaît la formule...

     

     

    Fantasy me voilà ! Il y avait longtemps que je n’avais mis le nez dans ce genre littéraire, hormis ce qu’on appelle l’urban fantasy. Ici, la saga Les Portes du Secret s’inscrit dans la fantasy médiévale sans hésitation, et ce n’est pas le premier volet, Le poison écarlate, qui va démentir mon affirmation péremptoire.

     

    Par légères touches, on approche du genre littéraire sus-nommé, le roman s’ouvrant plutôt dans une ambiance moyennageuse que dans un univers où règnent créatures et magie. Et pourtant, et pourtant… peu à peu, Maria V. Snyder nous découvre Ixia, royaume tombé sous un coup d’Etat sous un commandement militaire. On apprend au fil des pages de nombreux éléments qui nous dévoilent son Histoire et son organisation, tout en conservant une part de mystère, car on voyage peu lors de ce premier opus, l’action se déroulant quasi essentiellement au Castel, résidence du Commandant.

     

     J’ai eu l’impression par moments de retrouver une partie de l’univers de L’Assassin Royal de Robin Hobb, la faute aux poisons et à Valek (Umbre plus jeune), et à l'interdiction de la magie mais cela s’arrête là -ou à peu près- car l'intrigue développée est différente et intéressante...

     

    L’auteur a su faire monter la pression au fur et à mesure des pages, donnant au  Poison écarlate une atmosphère lourde et pesante où planent non seulement secrets, complots, soupçons et drames, mais aussi les traces d’un passé mouvementé et grave –aussi bien du point de vue historique que pour les personnages.

     

    Le lecteur a d’ailleurs droit à une belle galerie de portraits, qui réserve moultes surprises, où, si de prime abord, les acteurs de ce volet semblent limite manichéens, très vite on entraperçoit des nuances en eux, qui nous rendent curieux. Finalement, Maria V. Snyder nous les peint plus précisément, levant le voile (en partie pour certains) sur eux, et on s'attache, on est déçu, dégoûté ou surpris, selon les uns et les autres...

     

    Il en résulte un premier volet très entraînant, page-turner sans nul doute, avec toutefois quelques bémols... Il y a eu quelques passages qui allaient un peu vite pour moi, où je me suis dit "wahou, comme ça ? ", mais rétrospectivement, je pense que l'auteur a écrit d'abord un roman de fantasy avec une touche de romance, et non pas une romance assaisonnée à la sauce magique (ce qui justifierait une parution chez Darkiss, une collection Harlequin).

     

    La fin, bien sûr, laisse le lecteur dubitatif, l'incitant à vite se procurer la suite, Le souffle d'émeraude, car l'auteur a su nous épargner le happy end total...

     

    Bref : un premier opus accrocheur, au style et au rythme enlevé.

     

    Le petit plus : c'est une trilogie, il reste donc encore deux opus pour suivre Elena et les autres !

     

    Qu'en pensent mes camarades de lecture ? c'était une lecture commune, suivez le guide pour avoir leurs avis !

     

     

     les portes du secret 1 le poison écarlate maria v snyder  poison study maria v. snyder

    poison study maria v. snyder poison study maria v. snyder

     

    logo challenge fantasy sous un chêne logo challenge petit bac

     

    « De sexe et de sang, d'Angela CameronLa petite fille aux araignées, de Gudule »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Mars 2012 à 16:10

    Moi non plus je n'es pas été déçue et comme toi je ne vais pes tarder à me plonger dans le tome 2!

    2
    Vendredi 23 Mars 2012 à 08:01
    pom'

    C'est vrai que l'on est proche du scénario de L'AR

    3
    Vendredi 23 Mars 2012 à 08:34

    @ angelebb : je vais aller voir ta chronique, mais je sais déjà qu'on est parti pour les LC des deux autres volets !

     

    @ pom' : oui, il y a quelques similitudes, et lire la suite permettra aussi de voir si ça diverge plus... mais même avec, je ne me suis pas ennuyée une seconde !

    4
    Jeudi 19 Avril 2012 à 21:36

    J'ai également beaucoup aimé ce premier tome. Il augure de très bonnes choses pour la suite dans laquelle je ne vais pas tarder à me lancer !

    Très bonne continuation et très bonne lecture !

    5
    Samedi 21 Avril 2012 à 11:38

    Un bien bel avis que tu as écrit! Tu as eu une bonne idée de mettre les différentes couvertures, je l'ai trouve très belle, mais j'ai une préférence pour les deux premières qui laissent planer beaucoup de mystères!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :